Politiques & Société

Bienvenue

Sur Istheria, RPG heroic-fantasy issus d'un univers original où de multiples aventures vous attendent.

Liens utiles

Effectifs

• Eryllis: ...
• Ladrinis: ...
• Eclaris: ...
• Prêtresses: ...
• Cavaliers de S.: ...
• Nérozias: ...
• Gélovigiens: ...
• Ascans: ...
• Marins de N.: ...
• Civils: ...

Temps actuel

An 1305 de l'ère obscure

Saison:Enkilil Mois:Mésoa
[Juin/Juillet en temps réel]

Membres du mois



Code par MV/Shoki - Never Utopia



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Politiques & Société

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
:: Admin ::
Messages : 125
Date d'inscription : 25/08/2008
Localisation : tututututu

feuille persos
power:
vie:
0/0  (0/0)
relation:
avatar
:: Admin ::
admin
MessageSujet: Politiques & Société    Sam 14 Mai - 23:50

◈ Politiques & Société ◈



CIMMERIA
Le pays des glaces




:: Politique ::
.


Cimmeria est un continent peu peuplé, et la cité de Hellas se suffit à être sa seule civilisation. Si par le passé le continent fut régi par une monarchie et une armée, les conséquences de leur prise de position dans la Guerre de Taulmaril causa leur fin, tout autant que les descendants du roi de la cité que l'on disait maudit. Pendant une longue période d'incertitude, le seul soutien de ce peuple fut les très célèbres prêtresses de Cimmeria, femmes charitables et pieuses, qui offraient de leur temps ainsi que leur soin sans nul désir. Femmes de foi et neutres, l'histoire raconte qu'elles auraient éventuellement suggérer la mise en place d'une démocratie, laissant alors au peuple nommer un dirigeant pour faire renaître la cité. Depuis lors, un Maire est élu par le vote et la majorité par les habitants majeurs (16 ans à Cimmeria), pour une durée de 10 ans.

Son rôle est donc de faire régner l'ordre au sein de la cité, de contrôler les échanges avec les autres pays dans un intérêt économique, et bien entendu de veiller au bien-être de ses habitants. Toutefois, si le maire est le représentant officiel du continent, officieusement, les prêtresses de Cimmeria possèdent une grande influence, surtout auprès du peuple. Il est donc souvent nécessaire au maire de devoir avoir le soutien de ces dernières, selon les décisions et les lois qu'ils souhaitent instaurer.

Au niveau de leur politique économique, le continent de glace offre peu d'opportunité. Pour cette raison, le plus grand enjeu se situe au niveau des alliances et des échanges avec les autres pays, passant principalement par les voies maritimes. L'importation est alors monnaie courante. Néanmoins, il existe quelques élevages d'animaux, bien que rares, et en vendent leur viandes très éprises de certains gourmets, ne serait-ce que par leur rareté sur le marché. Le peuple vit également de la pêche et du tourisme, mais aussi des ventes de marchandises comme les fourrures.

Au niveau de leur politique juridique, bien qu'autrefois la peine de mort était donnée au plus grand coupable (condamnation conduisant à une lente agonie dans les murs du labyrinthe de Zaléra), cela est aujourd'hui proscrit. Il existe une prison au sein de la cité qui regroupent les individus ayant commis de petits délits, pour les crimes et les peines plus grands, les condamnés sont parfois amenés si ce n'est dire "exportés" à Umbriel afin d'y rester prisonnier à vie.


:: Société ::
.


La majorité de la population cimmerienne est constituée de familles modestes voire pauvres. Malgré les grands murs de la cité, peu de nobles ne viennent s'y installer de par le rude climat et les conditions de vie. Toutefois, ces terres offrent un lieu de calme et d'exil pour quiconque le voudrait. La politique neutre de la cité (aujourd'hui) et ses terres reculées représentent le lieu idéal pour se terrer et démarrer une nouvelle existence. Néanmoins, les hors-la-loi ne peuvent échapper à la justice de la cité... sauf si il trouve refuge auprès des prêtresses de Cimmeria qui protègent quiconque dans leur monastère qui se veut inviolable à toute autorité.

L'art est aussi reconnu à Cimmeria, notamment en ce qui concerne les sculptures sur glace qui font leur réputation. Les artistes ne sont pas rares là bas, même ceux de tout horizon, pour apprendre à marteler cet élément si délicat. Les souffleurs de verre sont aussi répandus là bas, mais moins reconnus que leurs confrères aimant la glace. Cependant, leurs capacités sont tout aussi étonnantes.

Une grande majorité de la population est croyante, et il n'est pas rare de rencontrer des personnes venues en pèlerinage pour venir prier dans le temple de Kesha, ou bien le temple de Soulen. Ils sont très respectueux des traditions et honorent chaque année leur divinité. Par contre, les non-croyants sont assez mal vus, bien qu'ils ne soient pas rejetés par la ville grâce à l'intervention des Prêtresses qui se veulent bienveillantes envers tout le monde.



NOATHIS
La région forestière



:: Politique ::
.


Noathis est une terre sauvage et forestière, elle n'est régit par aucune politique. Ce continent n'a jamais pu être exploités de par sa faune dangereuse mais aussi des milieux escarpés. Regorgeant de vie, les humains ne réussirent jamais à la dompter, bien qu'il y eut plusieurs tentatives fortuites.

Les seules véritables personnes vivants dans ce milieu sont connues comme étant les Eryllis, un peuple de femmes amazones, jouant une rôle de véritables gardiennes du milieu. Elles empêchent quiconque à exploiter outre-mesure les ressources naturelles de Noathis. Officiellement, leur influence n'est pas prise en compte par les politiques des autres gouvernements, mais elles n'en demeurent pas moins recherchées et sont considérées comme des hors-la-loi. Officieusement, elles possèdent un grand pouvoir puisqu'elles connaissent la plupart des carrières de pierres de sphènes, mais aussi chasser de nombreuses créatures. Elles représentent donc un certain pôle économique. Il est donc parfois possible de fermer les yeux sur leurs actions afin de créer des échanges commerciaux. Cependant, ce genre d'affaires est rare car elles se refusent à prendre position politiquement et économiquement, puisqu'elles se suffisent à elles-mêmes avec tout ce que la nature leur procure.

Au sein de leur propre caste, au jour d'aujourd'hui, leur population est exclus d'hommes pour des raisons inconnus. Elles vivent en autarcie et elles ne reconnaissent que leurs propres lois. D'après ce que l'on sait, elles sont pacifiques malgré l'image querelleuse qui semblent leur coller à la peau. Il n'y aurait pas de condamnation à mort dans leur politique, mais elles n'hésitent pas à employer de lourdes méthodes pour se faire entendre et comprendre.


:: Société ::
.


Ces terres verdoyantes regorgent de ressources naturelles diverses et variées. Les animaux y sont abondants et permettent une chasse certaine et bonne fortune; les plantes médicinales et comestibles y sont en grandes quantités, et certaines espèces demeurent encore inconnues à ce jour.

Lorsque l'homme tenta de dominer ces terres sauvages, ils construisirent deux temples dédiés aux dieux Fen et Delil, et encore aujourd'hui, les gens de foi viennent en pèlerinage ou entretiennent les lieux avec leurs moyens, mais rarement en grand comité car les Eryllis ne sont jamais loin. Ces dernières leur concèdent naturellement le droit de passage - car certaines sont croyantes - et préservent les lieux de cette façon.

Le mode de fonctionnement des Eryllis est assez inconnue car aucune d'entre elles ne s'étendent sur le sujet, et ne parlent jamais. Parfois, on fait de ces femmes des légendes car depuis des siècles, leur village n'a jamais été trouvé. De nombreuses personnes traversant la forêt se sentent souvent épiés, mais ne rencontrent jamais personne.


ERIDANIA
Le pays aux milles cultures



:: Politique ::
.


Eridania est le pays qui a été dirigés par de nombreuses politiques. Historiquement, elle est encrée par une monarchie souveraine, dont les prétendants sont aujourd'hui déchus. Au fur et à mesure des siècles, les rois d'antan gouvernèrent la totalité du royaume et possédaient une grande influence politique sur tout Istheria. Ils jouaient les rôles de médiateurs dans les conflits et étaient particulièrement respectés. Après la fin de Taulmaril, beaucoup pensaient trouver des remplaçants de cette gloire d'autrefois à Hesperia. Mais de mauvais choix, de mauvais calculs conduisirent la royauté a des pertes financières exorbitantes, à tel point que la capitale du accepter d'annexer la ville de Tyrhénium, qui était prospère, la vendant littéralement à un très riche marchand qui s'en fit régent afin de renfler les caisses de l’État.

Il fallut un soulèvement du peuple pour que cette monarchie dictatoriale devienne une monarchie constitutionnelle à Hesperia, séparant alors les pouvoirs du gouvernement. Si le roi demeurait, il devrait partager ses fonctions avec un élu du peuple qui serait alors le maire de la ville. Le maire est élu pour une période de sept ans, et l'élection se fait par vote où la majorité l'emporte.

La sécurité et la justice sont particulièrement sévères à Hesperia. La peine de mort n'est pas abolie, et le moyen de plus courant n'est autre que la pendaison. Pour des cas particuliers, ils sembleraient que d'autres méthodes de mise à mort sont mises en place. Il existe une armée à Hesperia, une royale sous l'ordre de l'Héritier du trône, et une autre sous l'égide du maire. Bien que différentes, elles agissent ensemble pour la sécurité du peuple (il existe cependant des tentions entre les deux ordres).

Ils existent de nombreux petits villages à Eridania, et des fiefs de nobles. Ces dernières sont régies par la politique de la grande capitale.

En ce qui concerne Tyrhénium, cette ville frontière est un grand pôle commerciale mais est aussi indépendante de la politique d'Hesperia. Le régent instaure ses règles et ses lois, mais ces dernières sont assez proches de celles qui gouvernent aujourd'hui la grande capitale. La seule différence se trouve au niveau de son économie beaucoup plus florissantes - notamment car il y a beaucoup de commerces illégaux sur lesquels le régent ferme les yeux - mais aussi une justice qui est beaucoup plus corrompue.

:: Société ::
.


A Hesperia, la grande capitale, le luxe et les arts priment. Cité grandissante, elle regorge de vie et peut se pâmer d'être à la pointe de la culture. Elle n'hésite pas à accueillir les meilleurs artisans, et ses écoles sont les plus reconnues. La population tient notamment à leur distinction car il y a de nombreux bourgeois et nobles qui y vivent, les personnes de rang inférieur n'hésite pas à venir en ces lieux afin d'y chercher la bonne fortune. On peut y croiser de ce fait un pot-pourri de personnes, de tous les rangs et de tous les peuples.

La grande capitale doit aussi sa réputation à la grande sécurité des lieux. Les deux armées résidentes assurent le confort de chacun, et font respecter les lois de manières assez stricts. Bien qu'il n'existe pas de couvre-feu, les soldats organisent régulièrement des tournées afin d'intervenir en cas du moindre problème. Même si la peine de mort n'est pas abolie, les sentences sont souvent organisées de façon à l'éviter car la cité se veut exemplaire et civilisée, mais beaucoup de rumeurs circulent sur la véracité de cette justice.

A contrario, à Tyrhénium, la ville-frontière pourrait représenter la ville de nombreux vices, notamment celui de l'avidité. Très loin d'être xénophobe, la ville accueille quiconque qui puisse payer. La loi est du côté de ceux qui ont de l'argent. Malgré cet aspect, on peut y rencontrer de nombreux artisans aux multiples talents et le commerce est roi. Ici, tout se vend - même le marchandage d'humains, bien que cela soit officiellement illégal. Cette cité est aussi connue pour être la ville du jeu, beaucoup de paris sont organisés et ses festivités font aussi sa célébrité.


CEBRENIA
Le pays des cités



:: Politique ::
.


Cebrenia est un continent à part de tous les autres, où il existe divers microcosmes.

Elusia, la cité de l'eau, est à l'origine la cité où les Yorkas se rassemblaient. Mais abandonnée depuis des lustres, elle ne regroupe que peu d'individus et est délaissée à mère nature. Il n'y a pas de dirigeant, il n'y a jamais eu de roi, mais un chef reconnu. Cependant, la ville à l'abandon l'est tout autant pour sa politique. Elle ne possède plus aucune influence sur Istheria, mais seulement quelques rares habitants qui vivent au jour le jour, dans ce petit coin de paradis oublié. Étant donné que la plupart des habitants sont Yorkas, ces derniers se laissent aisément guider par leurs instincts sauvages, ce qui laisse alors penser à la préservation de leur territoire mais aussi parfois à une justice personnelle régis par la loi du plus puissant.

Canopée, la cité forestières, est seulement constituée d'une population sindarine, gouvernée par une reine actuellement. La politique de cette cité se base sur le bien de tous, et la préservation des coutumes du peuple sindarin. Assez refermée sur elle-même, cette cité reste ouverte au commerce puisque leur art est éminemment reconnu à travers le monde. Civilisée, il n'y a pas de mis à mort mais une justice qui se veut ouverte au débat. La pire punition pour un membre sindarin n'est autre que le bannissement qui représente le déshonneur le plus grand.

Cimmerium, la cité céleste, se voit habiter principalement par les Sylphides. Ces derniers sont gouvernés par un conseil équitable de plusieurs personnes, dont le principal investigateur est le Grand Maître du conseil qui prend les décisions finales. Il est celui qui possède toujours le dernier mot et peut à lui seul refuser une décision. Le conseil et le Grand Maître est élu par le vote des sylphides eux-mêmes, choisissant alors leur représentant pour une longue durée. Ce fameux conseil décide de tout, de la justice, des punitions, des compromis des plus simples au plus compliqués au sein de leur population, de tout ce qui pourrait concerner le bien de leur peuple, au cas par cas, selon les besoins. Économiquement parlant, leur civilisation est indépendante de toutes les autres cités, et se refuse de prendre partie avec d'autres villes - la guerre de Taulmaril en est le meilleur exemple.

:: Société ::
.


La vie à Cebrenia est très sectaire. Les deux grandes cités vivantes, Canopée et Cimmerium, sont peu ouvertes aux autres civilisations. Sindarins et Sylphides se considérant comme étant des peuples au dessus des autres, ils peuvent parfois faire preuve d'une certaine xénophobie. Toutefois, civilisée, ils n'hésitent pas à dissimuler leur méfiance en se montrant chaleureux envers étrangers.

De ce fait, on reconnaît de loin l'art sindarin, très portée sur le monde floral, mais aussi leur talent dans le domaine de la forge, avec la finesse de leur arme, toujours particulièrement élégante et solide. Il se trouve aussi qu'à Canopée, le peuple est un très grand respect envers les dieux, et il n'est pas rare qu'un sindarin soit un fervent croyant. Il y a rarement de sindarins que l'on peut qualifier de pauvres car leur civilisation est basée aussi sur l'altruisme, ils n'hésitent pas à s'épauler entre eux.

A contrario, il est plus rare de voir un sylphide prêter allégeance à la religion, étant des individus plus terre à terre. Toutefois, ils acceptent aisément les débats à cet encontre. Ils sont cependant un peuple qui ont une image certaine d'eux-mêmes, et de ce fait, se considère comme des êtres sacrés et au dessus des autres. De cette visible prétention, il est particulièrement mal vu que l'un des leurs possède le corps d'un simple mortel, et une loi serait bientôt mise en place pour considérer ce parasitisme contre-nature et inexcusable, à la fois pour l'hôte, mais aussi pour leur "âme". Conscient de ne pas avoir une bonne réputation auprès des autres civilisations, Cimmerium aurait ouvert ses portes aux étrangers désirant vivre parmi eux, toutefois, ce choix ne fait pas l'unanimité parmi les sylphides...



PHELGRA
Le continent sombre



:: Politique ::
.


Si il existe des lois officielles à Phelgra, ces dernières ne sont jamais appliquées. Ce continent vit sous un régime totalitaire. Depuis des années, Thémisto est dirigée par un seul meneur aux attitudes de monarque, et c'est la loi du plus fort et de la terreur qui règne. Il n'y a pas de justice propre, pas au sens que l'on entend. Ici, c'est chacun qui fait sa loi mais néanmoins doit rendre compte à celui qui dirige la ville, soit, les Cavaliers de Sharna.

La politique économique du pays tourne principalement autour de Mavro Limani qui est le plus grand port marchand de tout Istheria. Celui-ci est sous l'étendard des Cavaliers de Sharna, et comme pour Thémisto, leur doivent des comptes, souvent sous forme de taxes. Le commerce illégal y est très courant, tout comme la présence de nombreux hors-la-loi, comme les pirates de la caste des Marins de Noxis.

La Cité Umbriel est sous un régime particulier puisqu'elle est la plus grande prison de tout Istheria. Il n'est d'ailleurs pas rare que de nombreux prisonniers des divers pays sont envoyés là bas. Il n'y a pas de dirigeant officiel, mais les cavaliers de Sharna aurait aussi fait main basse sur ce lieu déchu. Cette prison mondiale permet notamment de conserver des liens autre que commerciaux avec leurs voisins.

Ridolbar est la seule cité qui semble, de l'extérieur, la mieux organisée. Dirigée par un Maire - mais il n'y a pas de mandat défini car le poste est souvent pris de force - elle est ouverte aux marchandages et son économie est également liée à Mavro Limani, seulement, la cité n'en demeure pas moins très pauvre. Il n'y a pas de justice prédéfinie tout comme à Thémisto, et de nombreux inégalités sont à constater.

:: Société ::
.


Phelgra est un pays où la brutalité et la violence sont maîtresses. Les populations sont souvent pauvres, la famine y est monnaie courante, ce qui cause beaucoup d'incidences internes. C'est pour cette raison que ce continent demeure une terre d'exil pour n'importe quel hors-la-loi, mais la vie est très loin d'être confortable. Seuls les quelques rares puissants peuvent se vanter de mener une vie convenable.

Il y a de nombreuses croyances populaires et le dieu qui est majoritairement prié dans la région n'est autre que Sharna. De nombreuses fêtes lui sont consacrés, parfois allant jusqu'à inclure des sacrifices humains pour les plus grands fanatiques. D'un autre côté, Bor est le dieu principal de la cité souterraine d'Umbriel et son culte est moins violent. On y dépose souvent des armes diverses... mais est-ce vraiment une bonne idée dans un tel milieu?

Phelgra est malheureusement le continent qui porte sur ses épaules la plus mauvaise réputation de tout Istheria. Au delà de la violence notable de sa population mais aussi de son passé aux ambitions querelleuses, aux yeux de la société, c'est un endroit à éviter si l'on souhaite rester en vie, néanmoins, il demeure aussi un pays où l'on peut mettre la main sur tout ce qui est illégal, dont le commerce humain, puisqu'ici, l'esclavage n'est pas interdit.


ARGYREI
Le pays maudit



:: Politique ::
.


Depuis plusieurs générations, la politique d'Argyrei est de l'ordre du néant. Les divers évènements et catastrophes naturelles ont conduit ce grand pays ensoleillé à n'être plus qu'une terre désolée. Lokram n'existant plus, seule Amaryl demeurait une cité encore debout. Cependant, plusieurs épidémies et famines conduisirent la population à déserter le pays pour des endroits plus cléments.

Au jour d'aujourd'hui, il n'y a aucun dirigeant à Amaryl, ni aucune personne disposée à reprendre les rênes d'une ville sans habitant, où de nombreuses superstitions demeurent. Il n'y reste que quelques villageois qui refusèrent de quitter leur maison et la caste des Eclaris, qui quelques siècles plutôt furent considérés comme des pestiférer par les religieux pour leurs idées dites impies. Cette immense cité est donc à la seule main des intellectuels. Il n'y a donc aucun gouvernement, aucune politique. Il n'y a malheureusement également aucun intérêt économique pour les autres pays au jour d'aujourd'hui.

Il existe aussi une autre cité cachée, bien plus petite, nommée Kodolm. Il y règne un microcosme dirigée par les Nérozias sous un régime militaire. Il semblerait que ces derniers soient des anarchistes qui se sont reclus dans ces lieux. On ne connait que peu de chose sur ses derniers.

:: Société ::
.


Argyrei est un royaume baignant de soleil, très agréable pour certains, et intolérable pour d'autres. Son panorama est sans pareil, et on peut y percevoir la nature dans toute sa puissance. La plus grande catastrophe connut de la région n'est autre que le volcan, encore actif, qui détruisit toute la civilisation de Lokram, emportant la cité sous sa lave. Beaucoup de rumeurs et d'histoires racontent que l'on pourrait entendre les cris de ceux qui perdirent la vie, ainsi que percevoir leurs fantômes.

Amaryl, malgré sa désertion, est un lieu incontournable du savoir et de la connaissance. On prétend que la bibliothèque des Eclaris est immense et possède des ouvrages que l'on ne trouverait pas à Hesperia. C'est également dans cette cité que l'on peut venir contempler le temple de la déesse Ténéis, qui demeure celui qui possèderait l'architecture la plus complexe de tous les temples.

Toutefois, ce pays demeure aussi celui qui a été le plus sévèrement touché par les épidémies, on prétend qu'elles y sont encore latentes. Ce sont ces maladies ainsi que les catastrophes naturelles récurrentes qui ont fait la réputation d'Argyrei comme étant un pays maudit. A cette mauvaise publicité se rajoute celle faite par les Nérozias vivant près des côtes de Pharis. Voleurs, assassins aux idées politiques anarchistes, ils attirent des individus peu recommandables dans les environs.


EL BAHARI
L'île des échoués



:: Politique ::
.


El bahari est une île dénuée de tout gouvernement et sous la tutelle d'aucun homme. Sa seule civilisation est les ascans, des hommes sauvages qui vivent coupés du monde, à l'image des Eryllis à Noathis. Il n'y a donc aucune politique d'aucune sorte. Ils ne sont alliés d'aucun peuple, d'aucun pays, et ne se prédestine pas à le devenir dans le futur. Terre neutre, cette île n'est qu'un terrain sauvage.

La civilisation des ascans est sous la régence d'un chef désigné pour un temps inconnu, et obéit à des lois dictés par le bon sens et l'égalité des chances, respectant également les traditions de la civilisation disparue du même nom.

:: Société ::
.


L'art ascan est un peu connu puisque ces derniers ne se sont manifestés au monde que depuis quelques années, tout comme leur religion. Mais il semblerait, puisque leur population est principalement constituée d'anciens naufragés, que leur croyance ne dépende que de chacun et demeure tout à fait personnelle. C'est aussi de la même façon que l'on peut rencontrer des ascans possédant des talents divers et variés.

Ce peuple demeure ouvert à ceux qui désirent une autre vie, loin du grand continent, mais ils se refusent de prendre position d'une manière ou d'une autre avec les grands gouvernements. Ils vivent toutefois de marchandages et de trocs afin d'enrichir leur culture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-graph-calli.forumactif.org
:: Admin ::
Messages : 125
Date d'inscription : 25/08/2008
Localisation : tututututu

feuille persos
power:
vie:
0/0  (0/0)
relation:
avatar
:: Admin ::
admin
MessageSujet: Re: Politiques & Société    Sam 30 Juin - 21:09


◈ Politiques ◈


Cimmeria est un continent peu peuplé, et la cité de Hellas se suffit à être sa seule civilisation. Si par le passé le continent fut régi par une monarchie et une armée, les conséquences de leur prise de position dans la Guerre de Taulmaril causa leur fin, tout autant que les descendants du roi de la cité que l'on disait maudit. Pendant une longue période d'incertitude, le seul soutien de ce peuple fut les très célèbres prêtresses de Cimmeria, femmes charitables et pieuses, qui offraient de leur temps ainsi que leur soin sans nul désir. Femmes de foi et neutres, l'histoire raconte qu'elles auraient éventuellement suggérer la mise en place d'une démocratie, laissant alors au peuple nommer un dirigeant pour faire renaître la cité. Depuis lors, un Maire est élu par le vote et la majorité par les habitants majeurs (16 ans à Cimmeria), pour une durée de 10 ans.

Son rôle est donc de faire régner l'ordre au sein de la cité, de contrôler les échanges avec les autres pays dans un intérêt économique, et bien entendu de veiller au bien-être de ses habitants. Toutefois, si le maire est le représentant officiel du continent, officieusement, les prêtresses de Cimmeria possèdent une grande influence, surtout auprès du peuple. Il est donc souvent nécessaire au maire de devoir avoir le soutien de ces dernières, selon les décisions et les lois qu'ils souhaitent instaurer.

Au niveau de leur politique économique, le continent de glace offre peu d'opportunité. Pour cette raison, le plus grand enjeu se situe au niveau des alliances et des échanges avec les autres pays, passant principalement par les voies maritimes. L'importation est alors monnaie courante. Néanmoins, il existe quelques élevages d'animaux, bien que rares, et en vendent leur viandes très éprises de certains gourmets, ne serait-ce que par leur rareté sur le marché. Le peuple vit également de la pêche et du tourisme, mais aussi des ventes de marchandises comme les fourrures.

Au niveau de leur politique juridique, bien qu'autrefois la peine de mort était donnée au plus grand coupable (condamnation conduisant à une lente agonie dans les murs du labyrinthe de Zaléra), cela est aujourd'hui proscrit. Il existe une prison au sein de la cité qui regroupent les individus ayant commis de petits délits, pour les crimes et les peines plus grands, les condamnés sont parfois amenés si ce n'est dire "exportés" à Umbriel afin d'y rester prisonnier à vie.

◈ Société ◈


La majorité de la population cimmerienne est constituée de familles modestes voire pauvres. Malgré les grands murs de la cité, peu de nobles ne viennent s'y installer de par le rude climat et les conditions de vie. Toutefois, ces terres offrent un lieu de calme et d'exil pour quiconque le voudrait. La politique neutre de la cité (aujourd'hui) et ses terres reculées représentent le lieu idéal pour se terrer et démarrer une nouvelle existence. Néanmoins, les hors-la-loi ne peuvent échapper à la justice de la cité... sauf si il trouve refuge auprès des prêtresses de Cimmeria qui protègent quiconque dans leur monastère qui se veut inviolable à toute autorité.

L'art est aussi reconnu à Cimmeria, notamment en ce qui concerne les sculptures sur glace qui font leur réputation. Les artistes ne sont pas rares là bas, même ceux de tout horizon, pour apprendre à marteler cet élément si délicat. Les souffleurs de verre sont aussi répandus là bas, mais moins reconnus que leurs confrères aimant la glace. Cependant, leurs capacités sont tout aussi étonnantes.

Une grande majorité de la population est croyante, et il n'est pas rare de rencontrer des personnes venues en pèlerinage pour venir prier dans le temple de Kesha, ou bien le temple de Soulen. Ils sont très respectueux des traditions et honorent chaque année leur divinité. Par contre, les non-croyants sont assez mal vus, bien qu'ils ne soient pas rejetés par la ville grâce à l'intervention des Prêtresses qui se veulent bienveillantes envers tout le monde.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-graph-calli.forumactif.org
:: Admin ::
Messages : 125
Date d'inscription : 25/08/2008
Localisation : tututututu

feuille persos
power:
vie:
0/0  (0/0)
relation:
avatar
:: Admin ::
admin
MessageSujet: Re: Politiques & Société    Sam 30 Juin - 21:12


◈ Politiques ◈


Noathis est une terre sauvage et forestière, elle n'est régit par aucune politique. Ce continent n'a jamais pu être exploités de par sa faune dangereuse mais aussi des milieux escarpés. Regorgeant de vie, les humains ne réussirent jamais à la dompter, bien qu'il y eut plusieurs tentatives fortuites.

Les seules véritables personnes vivants dans ce milieu sont connues comme étant les Eryllis, un peuple de femmes amazones, jouant une rôle de véritables gardiennes du milieu. Elles empêchent quiconque à exploiter outre-mesure les ressources naturelles de Noathis. Officiellement, leur influence n'est pas prise en compte par les politiques des autres gouvernements, mais elles n'en demeurent pas moins recherchées et sont considérées comme des hors-la-loi. Officieusement, elles possèdent un grand pouvoir puisqu'elles connaissent la plupart des carrières de pierres de sphènes, mais aussi chasser de nombreuses créatures. Elles représentent donc un certain pôle économique. Il est donc parfois possible de fermer les yeux sur leurs actions afin de créer des échanges commerciaux. Cependant, ce genre d'affaires est rare car elles se refusent à prendre position politiquement et économiquement, puisqu'elles se suffisent à elles-mêmes avec tout ce que la nature leur procure.

Au sein de leur propre caste, au jour d'aujourd'hui, leur population est exclus d'hommes pour des raisons inconnus. Elles vivent en autarcie et elles ne reconnaissent que leurs propres lois. D'après ce que l'on sait, elles sont pacifiques malgré l'image querelleuse qui semblent leur coller à la peau. Il n'y aurait pas de condamnation à mort dans leur politique, mais elles n'hésitent pas à employer de lourdes méthodes pour se faire entendre et comprendre.

◈ Société ◈


Ces terres verdoyantes regorgent de ressources naturelles diverses et variées. Les animaux y sont abondants et permettent une chasse certaine et bonne fortune; les plantes médicinales et comestibles y sont en grandes quantités, et certaines espèces demeurent encore inconnues à ce jour.

Lorsque l'homme tenta de dominer ces terres sauvages, ils construisirent deux temples dédiés aux dieux Fen et Delil, et encore aujourd'hui, les gens de foi viennent en pèlerinage ou entretiennent les lieux avec leurs moyens, mais rarement en grand comité car les Eryllis ne sont jamais loin. Ces dernières leur concèdent naturellement le droit de passage - car certaines sont croyantes - et préservent les lieux de cette façon.

Le mode de fonctionnement des Eryllis est assez inconnue car aucune d'entre elles ne s'étendent sur le sujet, et ne parlent jamais. Parfois, on fait de ces femmes des légendes car depuis des siècles, leur village n'a jamais été trouvé. De nombreuses personnes traversant la forêt se sentent souvent épiés, mais ne rencontrent jamais personne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-graph-calli.forumactif.org
:: Admin ::
Messages : 125
Date d'inscription : 25/08/2008
Localisation : tututututu

feuille persos
power:
vie:
0/0  (0/0)
relation:
avatar
:: Admin ::
admin
MessageSujet: Re: Politiques & Société    Sam 30 Juin - 21:16


◈ Politiques ◈


Eridania est le pays qui a été dirigés par de nombreuses politiques. Historiquement, elle est encrée par une monarchie souveraine, dont les prétendants sont aujourd'hui déchus. Au fur et à mesure des siècles, les rois d'antan gouvernèrent la totalité du royaume et possédaient une grande influence politique sur tout Istheria. Ils jouaient les rôles de médiateurs dans les conflits et étaient particulièrement respectés. Après la fin de Taulmaril, beaucoup pensaient trouver des remplaçants de cette gloire d'autrefois à Hesperia. Mais de mauvais choix, de mauvais calculs conduisirent la royauté a des pertes financières exorbitantes, à tel point que la capitale du accepter d'annexer la ville de Tyrhénium, qui était prospère, la vendant littéralement à un très riche marchand qui s'en fit régent afin de renfler les caisses de l’État.

Il fallut un soulèvement du peuple pour que cette monarchie dictatoriale devienne une monarchie constitutionnelle à Hesperia, séparant alors les pouvoirs du gouvernement. Si le roi demeurait, il devrait partager ses fonctions avec un élu du peuple qui serait alors le maire de la ville. Le maire est élu pour une période de sept ans, et l'élection se fait par vote où la majorité l'emporte.
=> Après les évènements du Grand Tournant, la Monarchie a été rétablie et tous les pouvoirs sont revenus à un Roi unique. Ce nouvel ordre a été instauré par Thimothée, premier roi de la nouvelle lignée.

La sécurité et la justice sont particulièrement sévères à Hesperia. La peine de mort n'est pas abolie, et le moyen de plus courant n'est autre que la pendaison. Pour des cas particuliers, ils sembleraient que d'autres méthodes de mise à mort sont mises en place. Il existe une armée à Hesperia, une royale sous l'ordre de l'Héritier du trône, et une autre sous l'égide du maire. Bien que différentes, elles agissent ensemble pour la sécurité du peuple (il existe cependant des tentions entre les deux ordres).
=> Après les évènements du Grand Tournant, les deux armées ont été réunifiées.

Ils existent de nombreux petits villages à Eridania, et des fiefs de nobles. Ces dernières sont régies par la politique de la grande capitale.

En ce qui concerne Tyrhénium, cette ville frontière est un grand pôle commerciale mais est aussi indépendante de la politique d'Hesperia. Le régent instaure ses règles et ses lois, mais ces dernières sont assez proches de celles qui gouvernent aujourd'hui la grande capitale. La seule différence se trouve au niveau de son économie beaucoup plus florissantes - notamment car il y a beaucoup de commerces illégaux sur lesquels le régent ferme les yeux - mais aussi une justice qui est beaucoup plus corrompue.

◈ Société ◈


A Hesperia, la grande capitale, le luxe et les arts priment. Cité grandissante, elle regorge de vie et peut se pâmer d'être à la pointe de la culture. Elle n'hésite pas à accueillir les meilleurs artisans, et ses écoles sont les plus reconnues. La population tient notamment à leur distinction car il y a de nombreux bourgeois et nobles qui y vivent, les personnes de rang inférieur n'hésite pas à venir en ces lieux afin d'y chercher la bonne fortune. On peut y croiser de ce fait un pot-pourri de personnes, de tous les rangs et de tous les peuples.

La grande capitale doit aussi sa réputation à la grande sécurité des lieux. Les deux armées résidentes assurent le confort de chacun, et font respecter les lois de manières assez stricts. Bien qu'il n'existe pas de couvre-feu, les soldats organisent régulièrement des tournées afin d'intervenir en cas du moindre problème. Même si la peine de mort n'est pas abolie, les sentences sont souvent organisées de façon à l'éviter car la cité se veut exemplaire et civilisée, mais beaucoup de rumeurs circulent sur la véracité de cette justice.

A contrario, à Tyrhénium, la ville-frontière pourrait représenter la ville de nombreux vices, notamment celui de l'avidité. Très loin d'être xénophobe, la ville accueille quiconque qui puisse payer. La loi est du côté de ceux qui ont de l'argent. Malgré cet aspect, on peut y rencontrer de nombreux artisans aux multiples talents et le commerce est roi. Ici, tout se vend - même le marchandage d'humains, bien que cela soit officiellement illégal. Cette cité est aussi connue pour être la ville du jeu, beaucoup de paris sont organisés et ses festivités font aussi sa célébrité.



Dernière édition par admin le Sam 30 Juin - 21:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-graph-calli.forumactif.org
:: Admin ::
Messages : 125
Date d'inscription : 25/08/2008
Localisation : tututututu

feuille persos
power:
vie:
0/0  (0/0)
relation:
avatar
:: Admin ::
admin
MessageSujet: Re: Politiques & Société    Sam 30 Juin - 21:19


◈ Politiques ◈


Cebrenia est un continent à part de tous les autres, où il existe divers microcosmes.

Elusia, la cité de l'eau, est à l'origine la cité où les Yorkas se rassemblaient. Mais abandonnée depuis des lustres, elle ne regroupe que peu d'individus et est délaissée à mère nature. Il n'y a pas de dirigeant, il n'y a jamais eu de roi, mais un chef reconnu. Cependant, la ville à l'abandon l'est tout autant pour sa politique. Elle ne possède plus aucune influence sur Istheria, mais seulement quelques rares habitants qui vivent au jour le jour, dans ce petit coin de paradis oublié. Étant donné que la plupart des habitants sont Yorkas, ces derniers se laissent aisément guider par leurs instincts sauvages, ce qui laisse alors penser à la préservation de leur territoire mais aussi parfois à une justice personnelle régis par la loi du plus puissant.

Canopée, la cité forestières, est seulement constituée d'une population sindarine, gouvernée par une reine actuellement. La politique de cette cité se base sur le bien de tous, et la préservation des coutumes du peuple sindarin. Assez refermée sur elle-même, cette cité reste ouverte au commerce puisque leur art est éminemment reconnu à travers le monde. Civilisée, il n'y a pas de mis à mort mais une justice qui se veut ouverte au débat. La pire punition pour un membre sindarin n'est autre que le bannissement qui représente le déshonneur le plus grand.

Cimmerium, la cité céleste, se voit habiter principalement par les Sylphides. Ces derniers sont gouvernés par un conseil équitable de plusieurs personnes, dont le principal investigateur est le Grand Maître du conseil qui prend les décisions finales. Il est celui qui possède toujours le dernier mot et peut à lui seul refuser une décision. Le conseil et le Grand Maître est élu par le vote des sylphides eux-mêmes, choisissant alors leur représentant pour une longue durée. Ce fameux conseil décide de tout, de la justice, des punitions, des compromis des plus simples au plus compliqués au sein de leur population, de tout ce qui pourrait concerner le bien de leur peuple, au cas par cas, selon les besoins. Économiquement parlant, leur civilisation est indépendante de toutes les autres cités, et se refuse de prendre partie avec d'autres villes - la guerre de Taulmaril en est le meilleur exemple.

◈ Société ◈


La vie à Cebrenia est très sectaire. Les deux grandes cités vivantes, Canopée et Cimmerium, sont peu ouvertes aux autres civilisations. Sindarins et Sylphides se considérant comme étant des peuples au dessus des autres, ils peuvent parfois faire preuve d'une certaine xénophobie. Toutefois, civilisée, ils n'hésitent pas à dissimuler leur méfiance en se montrant chaleureux envers étrangers.

De ce fait, on reconnaît de loin l'art sindarin, très portée sur le monde floral, mais aussi leur talent dans le domaine de la forge, avec la finesse de leur arme, toujours particulièrement élégante et solide. Il se trouve aussi qu'à Canopée, le peuple est un très grand respect envers les dieux, et il n'est pas rare qu'un sindarin soit un fervent croyant. Il y a rarement de sindarins que l'on peut qualifier de pauvres car leur civilisation est basée aussi sur l'altruisme, ils n'hésitent pas à s'épauler entre eux.

A contrario, il est plus rare de voir un sylphide prêter allégeance à la religion, étant des individus plus terre à terre. Toutefois, ils acceptent aisément les débats à cet encontre. Ils sont cependant un peuple qui ont une image certaine d'eux-mêmes, et de ce fait, se considère comme des êtres sacrés et au dessus des autres. De cette visible prétention, il est particulièrement mal vu que l'un des leurs possède le corps d'un simple mortel, et une loi serait bientôt mise en place pour considérer ce parasitisme contre-nature et inexcusable, à la fois pour l'hôte, mais aussi pour leur "âme". Conscient de ne pas avoir une bonne réputation auprès des autres civilisations, Cimmerium aurait ouvert ses portes aux étrangers désirant vivre parmi eux, toutefois, ce choix ne fait pas l'unanimité parmi les sylphides...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-graph-calli.forumactif.org
:: Admin ::
Messages : 125
Date d'inscription : 25/08/2008
Localisation : tututututu

feuille persos
power:
vie:
0/0  (0/0)
relation:
avatar
:: Admin ::
admin
MessageSujet: Re: Politiques & Société    Sam 30 Juin - 21:23


◈ Politiques ◈


Si il existe des lois officielles à Phelgra, ces dernières ne sont jamais appliquées. Ce continent vit sous un régime totalitaire. Depuis des années, Thémisto est dirigée par un seul meneur aux attitudes de monarque, et c'est la loi du plus fort et de la terreur qui règne. Il n'y a pas de justice propre, pas au sens que l'on entend. Ici, c'est chacun qui fait sa loi mais néanmoins doit rendre compte à celui qui dirige la ville, soit, les Cavaliers de Sharna.

La politique économique du pays tourne principalement autour de Mavro Limani qui est le plus grand port marchand de tout Istheria. Celui-ci est sous l'étendard des Cavaliers de Sharna, et comme pour Thémisto, leur doivent des comptes, souvent sous forme de taxes. Le commerce illégal y est très courant, tout comme la présence de nombreux hors-la-loi, comme les pirates de la caste des Marins de Noxis.

La Cité Umbriel est sous un régime particulier puisqu'elle est la plus grande prison de tout Istheria. Il n'est d'ailleurs pas rare que de nombreux prisonniers des divers pays sont envoyés là bas. Il n'y a pas de dirigeant officiel, mais les cavaliers de Sharna aurait aussi fait main basse sur ce lieu déchu. Cette prison mondiale permet notamment de conserver des liens autre que commerciaux avec leurs voisins.

Ridolbar est la seule cité qui semble, de l'extérieur, la mieux organisée. Dirigée par un Maire - mais il n'y a pas de mandat défini car le poste est souvent pris de force - elle est ouverte aux marchandages et son économie est également liée à Mavro Limani, seulement, la cité n'en demeure pas moins très pauvre. Il n'y a pas de justice prédéfinie tout comme à Thémisto, et de nombreux inégalités sont à constater.

◈ Société ◈


Phelgra est un pays où la brutalité et la violence sont maîtresses. Les populations sont souvent pauvres, la famine y est monnaie courante, ce qui cause beaucoup d'incidences internes. C'est pour cette raison que ce continent demeure une terre d'exil pour n'importe quel hors-la-loi, mais la vie est très loin d'être confortable. Seuls les quelques rares puissants peuvent se vanter de mener une vie convenable.

Il y a de nombreuses croyances populaires et le dieu qui est majoritairement prié dans la région n'est autre que Sharna. De nombreuses fêtes lui sont consacrés, parfois allant jusqu'à inclure des sacrifices humains pour les plus grands fanatiques. D'un autre côté, Bor est le dieu principal de la cité souterraine d'Umbriel et son culte est moins violent. On y dépose souvent des armes diverses... mais est-ce vraiment une bonne idée dans un tel milieu?

Phelgra est malheureusement le continent qui porte sur ses épaules la plus mauvaise réputation de tout Istheria. Au delà de la violence notable de sa population mais aussi de son passé aux ambitions querelleuses, aux yeux de la société, c'est un endroit à éviter si l'on souhaite rester en vie, néanmoins, il demeure aussi un pays où l'on peut mettre la main sur tout ce qui est illégal, dont le commerce humain, puisqu'ici, l'esclavage n'est pas interdit.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-graph-calli.forumactif.org
:: Admin ::
Messages : 125
Date d'inscription : 25/08/2008
Localisation : tututututu

feuille persos
power:
vie:
0/0  (0/0)
relation:
avatar
:: Admin ::
admin
MessageSujet: Re: Politiques & Société    Sam 30 Juin - 21:26


◈ Politiques ◈


Depuis plusieurs générations, la politique d'Argyrei est de l'ordre du néant. Les divers évènements et catastrophes naturelles ont conduit ce grand pays ensoleillé à n'être plus qu'une terre désolée. Lokram n'existant plus, seule Amaryl demeurait une cité encore debout. Cependant, plusieurs épidémies et famines conduisirent la population à déserter le pays pour des endroits plus cléments.

Au jour d'aujourd'hui, il n'y a aucun dirigeant à Amaryl, ni aucune personne disposée à reprendre les rênes d'une ville sans habitant, où de nombreuses superstitions demeurent. Il n'y reste que quelques villageois qui refusèrent de quitter leur maison et la caste des Eclaris, qui quelques siècles plutôt furent considérés comme des pestiférer par les religieux pour leurs idées dites impies. Cette immense cité est donc à la seule main des intellectuels. Il n'y a donc aucun gouvernement, aucune politique. Il n'y a malheureusement également aucun intérêt économique pour les autres pays au jour d'aujourd'hui.

Il existe aussi une autre cité cachée, bien plus petite, nommée Kodolm. Il y règne un microcosme dirigée par les Nérozias sous un régime militaire. Il semblerait que ces derniers soient des anarchistes qui se sont reclus dans ces lieux. On ne connait que peu de chose sur ses derniers.

◈ Société ◈


Argyrei est un royaume baignant de soleil, très agréable pour certains, et intolérable pour d'autres. Son panorama est sans pareil, et on peut y percevoir la nature dans toute sa puissance. La plus grande catastrophe connut de la région n'est autre que le volcan, encore actif, qui détruisit toute la civilisation de Lokram, emportant la cité sous sa lave. Beaucoup de rumeurs et d'histoires racontent que l'on pourrait entendre les cris de ceux qui perdirent la vie, ainsi que percevoir leurs fantômes.

Amaryl, malgré sa désertion, est un lieu incontournable du savoir et de la connaissance. On prétend que la bibliothèque des Eclaris est immense et possède des ouvrages que l'on ne trouverait pas à Hesperia. C'est également dans cette cité que l'on peut venir contempler le temple de la déesse Ténéis, qui demeure celui qui possèderait l'architecture la plus complexe de tous les temples.

Toutefois, ce pays demeure aussi celui qui a été le plus sévèrement touché par les épidémies, on prétend qu'elles y sont encore latentes. Ce sont ces maladies ainsi que les catastrophes naturelles récurrentes qui ont fait la réputation d'Argyrei comme étant un pays maudit. A cette mauvaise publicité se rajoute celle faite par les Nérozias vivant près des côtes de Pharis. Voleurs, assassins aux idées politiques anarchistes, ils attirent des individus peu recommandables dans les environs.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-graph-calli.forumactif.org
:: Admin ::
Messages : 125
Date d'inscription : 25/08/2008
Localisation : tututututu

feuille persos
power:
vie:
0/0  (0/0)
relation:
avatar
:: Admin ::
admin
MessageSujet: Re: Politiques & Société    Sam 30 Juin - 21:28




◈ POLITIQUE ◈
Parce qu'il y a des lois pour diriger un pays


El bahari est une île dénuée de tout gouvernement et sous la tutelle d'aucun homme. Sa seule civilisation est les ascans, des hommes sauvages qui vivent coupés du monde, à l'image des Eryllis à Noathis. Il n'y a donc aucune politique d'aucune sorte. Ils ne sont alliés d'aucun peuple, d'aucun pays, et ne se prédestine pas à le devenir dans le futur. Terre neutre, cette île n'est qu'un terrain sauvage.

La civilisation des ascans est sous la régence d'un chef désigné pour un temps inconnu, et obéit à des lois dictés par le bon sens et l'égalité des chances, respectant également les traditions de la civilisation disparue du même nom.





◈ SOCIETE ◈
Parce qu'il faut un peuple pour faire vivre un pays


L'art ascan est un peu connu puisque ces derniers ne se sont manifestés au monde que depuis quelques années, tout comme leur religion. Mais il semblerait, puisque leur population est principalement constituée d'anciens naufragés, que leur croyance ne dépende que de chacun et demeure tout à fait personnelle. C'est aussi de la même façon que l'on peut rencontrer des ascans possédant des talents divers et variés.

Ce peuple demeure ouvert à ceux qui désirent une autre vie, loin du grand continent, mais ils se refusent de prendre position d'une manière ou d'une autre avec les grands gouvernements. Ils vivent toutefois de marchandages et de trocs afin d'enrichir leur culture.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-graph-calli.forumactif.org

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Politiques & Société    

Revenir en haut Aller en bas
 
Politiques & Société
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» HAÏTI-LEADERS POLITIQUES D’OPPOSITIONS : UN PROJET DE SOCIÉTÉ S’IMPOSE!
» Atelier de travail sur le phénomène de l'exclusion dans la société haitienne
» Projet de loi qui limiterait le nombre de partis politiques a 4 ou 5
» Haiti :Notes politiques après le seisme du 12 janvier 2010
» Progres d'Haiti dans le domaine des droits politiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Test de graphisme :: InitiumTitre :: ♦ le titre ♦-
Sauter vers:  

(c) ISTHERIA RENAISSANCE | Reproduction Interdite !